Les étapes d’une gestion globale des données

Comment gérer globalement la donnée suite à la mise en place des solutions de Data Quality ?

Comment gérer globalement la donnée suite à la mise en place des solutions de Data Quality ?

Les enjeux de la qualité des données :

– S’assurer de la validité d’une donnée lors de la collecte avant son entrée en base
– Éviter les retours de données incorrectes lors des campagnes marketing et commerciales : toucher au mieux les cibles avec des données fiables

La donnée n’est pas figée dans le temps : elle change et évolue avec le temps qui passe. Exemple : une adresse email peut être valide aujourd’hui et devenir hardbounce dans quelques mois. C’est pareil avec les adresses postales : il peut y avoir des déménagements ou changements de dénomination de voies.
Grâce aux solutions préventives, on va s’assurer que la donnée est valide avant son entrée en base et on va continuer à la traiter régulièrement avec les solutions curatives.

Comment gérer cette donnée dans le RCU ?
Avec l’intégration des solutions de Data Quality pour augmenter la qualité des données :
1ère possibilité : intégration simple en pluggant les solutions préventives sur les sites e-commerces ou en magasin
2ème possibilité : intégration des solutions préventives et curatives : faire en sorte que les 2 communiquent grâce à différents systèmes.

Code qualité :

Pour que les solutions préventives et curatives communiquent entre elles, il faut mettre en place un code qualité. Ces derniers vont être stockés dans vos bases pour identifier la qualité de la donnée saisie et s’assurer qu’elle est valide. Une fois que le code qualité est positionné par champs, il permet d’avoir une vision de la base à l’instant T et connaître la quantité de données valides (À telle date, j’avais 95% de mes données valides, après mise en place des codes qualité, j’ai 99%).
Une fois stockée, on peut commencer le projet de gestion globale de la donnée.

1 : Stockage des données de qualité avec la mise en place des solutions préventives sur les différents frontaux :
Sur le web : L’adresse postale est incorrecte car le numéro de voie n’est pas bon, on en est informé par les solutions préventives et le code qualité puis on corrige. Même cas lorsqu’une personne renseigne son adresse email avec « gmal » au lieu de « gmail ».)
En magasin : L’adresse email n’est pas bonne mais le vendeur force l’adresse.

Les solutions préventives éliminent le plus de données incorrectes : 98 ou 99% de données correctes stockées en base. Le reste des données sont soit incorrectes soit litigieuses. Il faut donc stocker en base les données qui sont qualifiées et donc correctes.

Process : On plug sur les différents frontaux : à la validation, on voit que l’adresse email est incorrecte et forcée avec un code qualité positionné.

Lors des campagnes email, on ne prend que les emails valides pour préserver la réputation des adresses IP, augmenter le taux de délivrabilité et s’assurer de la réussite des campagnes marketing.

2 : Réalisation des traitements curatifs
Une fois que les solutions préventives ont été mises en place, on reprend la base et on repositionne tous les codes qualité pour avoir un état de la base générale. La donnée évolue, il faut réaliser ces traitements régulièrement pour maintenir ce niveau de qualité grâce aux traitements via des solutions de Data Quality et des routages.
Exemple : un email hardbounce : Le serveur de messagerie Laposte ferme les adresses emails sans activité sur les 6 derniers mois.
Il faut alors modifier ce code qualité dans votre base : par vos actions emails, postales, sms etc vous pouvez identifier les données incorrectes et donc agir sur la base et redescendre cette information.

3 : Gestion des données incorrectes
Comment reprendre ces données qui restent incorrectes ? Il faut agir dessus pour récupérer des données fiables :

1 ère possibilité : requalifier ces données lors d’un contact client
Exemple : Le client revient en magasin, on a identifié qu’une de ses informations était incorrecte ; on interagit avec lui et on lui demande de corriger cette donnée et/ou vérifier qu’elle est bonne. Dès lors que la correction sera faite, le code qualité sera mis à jour. Même cas lors de sa connexion sur son compte en ligne : un message d’alerte peut lui être envoyé pour qu’il modifie une des coordonnées de son profil.
Ce processus est plus long (il faut attendre que tous les clients reviennent en boutique ou sur le site) mais il est très efficace car l’opérateur ou le vendeur peuvent driver le client.

2 ème possibilité : des communications de masse
Exemple : Une adresse postale a été identifiée comme erronée, on envoie un email pour inviter le client à ressaisir cette donnée. Il aura alors accès à une interface dédiée avec le logo de l’enseigne et la donnée va être requalifier. C’est le même processus avec une autre donnée (campagne SMS pour ressaisir l’email, etc)
L’envoi de masse peut se faire avec ou sans Capency, on intervient en rôle de conseil et notre interface de déqualification vous est mise à disposition. Une fois la donnée mise à jour, on redescend l’information en base. Il n’y a pas de contact direct avec le client donc cette option est moins efficace.

En résumé ?

Le code qualité est la chose la plus importante dans un projet de gestion globale de la donnée. Il faut également mettre en place des solutions préventives pour stopper l’hémorragie puis reprendre les données stockées et les corriger pour tendre vers une base à 100% de données correctes et donc utilisable.
Notre objectif est de vous conseiller sur la mise en place de ces solutions car il n’est pas toujours évident de créer ces champs.

FAQ

Comment faire si on ne peut pas mettre de champs code qualité en base de données ?

Il faut retraiter la donnée régulièrement via des solutions de Data Quality :
– via une base tampon avec les codes qualité positionnés dans le cas où le système ne permet pas de rajouter des champs
– via des traitements curatifs réguliers avant chaque campagne marketing

Et si je ne peux pas installer les solutions préventives sur l’ensemble des frontaux ?

Avec la création d’un flux à postériori avec les web services CAPENCY pour qualifier la donnée sans forcément faire une intégration compliquée. Les saisies en mode dégradé (par exemple, lorsqu’une agence a perdu la connexion avec le web service) demandent une gestion différente : un code qualité est positionné pour prévenir que la saisie a été faite différemment sans vérification. Le soir, on va pouvoir reprendre cette saisie et la remodifier si elle est incorrecte.

Doit-on faire des traitements curatifs si on ne traite pas les adresses postales ?

Ça dépend, si vous avez un lien possible entre vos routages et votre base. Via les routages, vous identifiez les emails invalides et vous positionnez le code qualité en base. Une fois les hardbounces identifiées, vous pouvez les réactiver via notre prestation de réactivation des hardbounces (cf notre webinar à ce sujet).

Solutions
Data Quality
Identité & Consentement
Offres data complémentaires​
Solutions
Data Quality
Identity & Consent
Complementary data offers
Connectors
Checkout software | POS​
CRM
CMS | Ecommerce