4 erreurs fréquentes qui impactent la qualité de vos BDD

Découvrez les 4 erreurs les plus commises ayant un impact sur la qualité des données collectées et stockées

Capency vous dévoile les erreurs les plus fréquentes commises par les entreprises 
et qui ont un impact sur la qualité des données collectées et stockées en base de données !

Les fautes de frappe ou d’orthographe sont les erreurs les plus courantes.

Un moment d’inattention lors d’une création de compte ou une mauvaise re-saisie par le vendeur en caisse peut impacter la véracité des informations collectées et donc de la qualité de vos bases de données : 33%* des données sont endommagées au moment de la collecte dont 4% liées aux fautes de frappe.

La solution ?

Intégrer des solutions de data quality en temps réel pour : 
– Contrôler et vérifier les données avant leur entrée en base. Objectif : 100% des données correctes au moment de la collecte
– Guider l’utilisateur au moment du remplissage des champs : indiquer précisément à l’utilisateur les erreurs commises et lui proposer des corrections 
– Proposer de l’auto-complétion pour diminuer le nombre de frappes clavier et mathématiquement diminuer les fautes possibles

Certaines données peuvent être collectées via différentes sources pour ensuite être stockées dans une seule et même base (Référentiel Client Unique ou MDM).

Sans contrôle au moment de l’enregistrement, des doublons peuvent alors être créés. C’est notamment le cas quand les informations ne sont pas standardisées ou normalisées sur les différents points de contact. Un même contact pourra alors être considéré comme doublon car ses données sont écrites différemment.  

La solution ?

– Intégrer une solution de recherche de préexistence en temps réel pour détecter si la donnée est déjà présente en base et éviter d’enregistrer un doublon 
– Faire des traitements curatifs réguliers pour identifier d’éventuels nouveaux doublons et fusionner les données pertinentes le cas échéant 

Les données évoluent au fil du temps et peuvent devenir inexploitables.

Exemple : 12% des foyers français déménagent chaque année. 
Par conséquent, 12% des adresses deviennent incorrectes en base si elles ne sont pas mises à jour et peuvent entrainer des NPAI. De même pour les emails qui peuvent devenir obsolètes et entrainer des hardbounces. 

La solution ?

Réaliser des opérations récurrentes de nettoyage et de corrections des données pour garantir la qualité de vos bases de données et ainsi diminuer les erreurs.

la majorité des entreprises détiennent des bases de données avec des valeurs manquantes.

Qu’il s’agisse d’un oubli ou d’une erreur volontaire, cela entraîne des difficultés pour centraliser et exploiter l’ensemble des données sur l’ensemble des canaux de communication. 

Dans un contexte omnicanal de collecte, les bases de données sont constituées tout au long du cycle de vie du client. Par conséquent, en fonction des points de contact, toutes les données ne sont pas toujours collectées. Cela génère des bases de données incomplètes. Ce qui altère la performance des actions Marketing / CRM. 

La solution ?

Mener des campagnes d’enrichissement pour retrouver les données manquantes de vos clients et activer des nouveaux canaux de communication. 

Avec l’offre complémentaire Rekkolt de Capency, on peut comparer les BDD clients avec la mégabase de 36 millions de consommateurs français.

Solutions
Data Quality
Identité & Consentement
Offres data complémentaires​
Solutions
Data Quality
Identity & Consent
Complementary data offers
Connectors
Checkout software | POS​
CRM
CMS | Ecommerce